Paris : la police ouvre le feu sur une femme après des menaces en lien avec le terrorisme

Une femme a été neutralisée par le tir d'un policier de la BAC à Paris, près de la station SNCF de la bibliothèque François-Mitterrand.  - Credit:GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Une femme a été neutralisée par le tir d'un policier de la BAC à Paris, près de la station SNCF de la bibliothèque François-Mitterrand. - Credit:GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

La police a été contrainte d'ouvrir le feu sur une femme, ce mardi 31 octobre en gare de Bibliothèque-François-Mitterrand, à Paris. Les forces de l'ordre ont été requises après les signalements de deux passagers vers 7 h 30, mentionnant une femme vêtue d'un « voile intégral » qui proférait des menaces dans un RER circulant alors dans le Val-de-Marne, a indiqué le préfet de police de Paris, Laurent Nuñez, lors d'une conférence de presse. « Vous allez tous y passer », « Allah akbar », « Boum », a-t-elle déclaré, selon ces témoins, a ajouté le préfet de police.

La femme a ensuite été localisée à la station Bibliothèque-François-Mitterrand à Paris, qui a été rapidement évacuée. Les policiers lui ont « demandé de s'asseoir au sol », a expliqué le préfet. Mais la femme s'est relevée et s'est « dirigée vers les fonctionnaires de police ». Ils lui ont « adressé des sommations », lui demandant de ne pas bouger et de montrer ses mains, pour vérifier qu'elle n'avait pas d'arme ou un détonateur, mais elle a « refusé d'obtempérer à ces sommations », a détaillé le préfet de police.

Déjà connue des services de police

Deux policiers ont alors tiré à huit reprises, a précisé le parquet, qui avait initialement évoqué le tir unique d'un policier. La femme a été grièvement blessée à l'abdomen et hospitalisée. Son « pronostic vital est engagé », a précisé le parquet.Les vérifications ont permis d'établir qu'elle n'avait ni explosif ni arme sur elle. Cette femme, âgée de 38 ans, a [...] Lire la suite