Les Parisiens exilés pendant le confinement pourront-ils rentrer chez eux ?

Margot Ruyter
·2 min de lecture

Le secrétaire d’État aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a formulé, mardi 28 avril, le souhait de faire revenir les Parisiens qui ont quitté la capitale, sous certaines conditions uniquement. 

« L’idée c’est de faire rentrer [les Parisiens] de manière ordonnée », a expliqué Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État chargé des Transports, invité de « C à vous », mardi. Interrogé sur le retour des personnes parties se confiner dans leur maison de vacances ou dans leur famille — 200 000 Français* — et plus particulièrement les habitants de la capitale, le secrétaire d’État a été très clair. « Un certain nombre de ces Parisiens, qui se sont exilés temporairement, font aujourd’hui des réservations pour rentrer. J’ai eu l’occasion d’en parler assez longuement avec le premier ministre et Jean-Pierre Farandou, patron de la SNCF, et l’idée c’est bien sûr de les faire rentrer », a-t-il avancé.  Le dirigeant de la SNCF s’est exprimé sur son compte Twitter, mardi, sur la nécessité de ne voyager qu’en cas de réel besoin. Il encourage les entreprises à continuer au maximum le travail à distance. « Le télétravail massif est la principale mesure qui permet de laisser les places dans les trains aux personnes devant absolument se rendre physiquement sur leurs lieux de travail ». Certains Parisiens ayant fui la capitale pourraient donc avoir à rester sur le lieu qu’ils ont précédemment choisi lors de l’annonce du confinement, mi-mars.

J'ai décidé de prolonger de 4 semaines le recours au télétravail systématique pr les cheminots pouvant travailler à distance. J’encourage l’ensemble des entreprises...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi