« Parle-moi de culotte menstruelle » : dans TPMP, une chroniqueuse tacle Nabilla pour sa prise de position politique.

·1 min de lecture

On ne peut pas plaire à tout le monde, et encore plus lorsque l’on est issu du monde de la télé-réalité. Le 19 avril, sur le plateau de TPMP (C8), Francesca Antoniotti, une chroniqueuse, a décroché un petit uppercut en direction des candidates de télé-réalité et autres influenceuses qui ont, selon elle, osé dire pour qui elles allaient voter pour l’élection présidentielle. La cible principale de Francesca, ex-participante de la Star Academy : Nabilla Benattia, qui a appelé à déposer dans l’urne un bulletin Emmanuel macron.

« Je n’attends pas de ça de mes influenceuses »

« Moi franchement, j'adore Maëva Ghennam (une candidate de télé-réalité, ndlr), j'adore Nabilla, je les suis. J'adore regarder leurs sacs, ce qu'elles font, etc. Mais parle-moi de culotte menstruelle, ne me parle pas du président. Je n'attends pas ça de mes influenceuses, je regarde pour kiffer, je n'ai pas envie qu'elles me parlent de politique. On parle de politique tout le temps » a-telle ainsi asséné à l’antenne. Une attaque qui n’a pas trop plus au chef d’orchestre du programme, Cyril Hanouna ainsi qu’à un autre chroniqueur de l’émission Gilles Verdez, qui a piqué une grosse colère : « Quelle honte Francesca Antoniotti (...) Franchement c'est du mépris de classe. Au nom de quoi vous dites ça ? »

Delphine Wespiser visée par des insultes

Cet incident fait écho à une autre prise de position...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles