Parotidectomie : cause, déroulement de l'opération, cicatrisation

La glande parotide est une glande salivaire située en avant de l’oreille dans la loge parotidienne. “Cette glande a la particularité d’avoir en son centre le nerf facial qui passe au milieu, qui partage en deux : la zone exofaciale et la zone endofaciale”, explique le médecin. Son rôle est de produire et d'excréter de la salive. Ces glandes parotides, au nombre de deux, jouent donc un rôle dans la digestion puisque la salive va notamment humidifier et ramollir les aliments. Elles peuvent être le siège de différentes pathologies : une tumeur bénigne ou cancéreuse, nous y reviendrons, mais aussi une parotidite qui est une inflammation de la glande (provoquée par un calcul, parfois un virus comme les oreillons) ou ce que l’on appelle une sialose, soit une augmentation de volume de la glande.

La parotidectomie est une opération chirurgicale qui consiste en l’ablation partielle ou totale de la glande parotide. “L’intervention est réalisée sous anesthésie générale, et nécessite 24 à 48 heures d'hospitalisation après l'intervention”, précise le médecin. Une consultation d'anesthésie pré-opératoire est évidemment indispensable.

L’exérèse partielle ou totale de la glande fait suite à une tumeur bénigne ou maligne de la parotide. “La tumeur la plus fréquente est l’adénome pléomorphe, un tumeur bénigne mais avec un potentiel de transformation en tumeur maligne. On l’enlève ainsi préventivement”, explique l’ORL. “Si la lésion est accessible, on va d’abord la ponctionner pour analyser les cellules (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles