Particulier employeur, les règles changent !

Cela vous a peut-être échappé mais une nouvelle convention collective est entrée en vigueur en janvier. Vos salariés bénéficient désormais d’activités sociales et culturelles à tarifs réduits (spectacles, voyages, activités sportives, etc.) via le site asc-loisirs-emploidomicile.fr. « Grâce à la mutualisation des moyens des 3,3 millions de particuliers employeurs, le 1,4 million de salariés du secteur accèdent à des avantages équivalents à ceux qu’ils auraient en entreprise », salue Pierre-Olivier Ruchenstain, de la Fepem (Fédération des particuliers employeurs de France). En sus, « ils sont davantage soutenus pour effectuer des formations (rémunérées) et leurs proches peuvent désormais prétendre à un capital prévoyance en cas de décès ». Côté congés, si la personne que vous employez est malade pendant ses vacances, les jours qui coïncident avec son arrêt de travail ne doivent plus être comptés et pourront être posés à un autre moment. Un nouveau congé rémunéré d’un jour est aussi accordé en cas de décès d’un ascendant ou d’un descendant autre que parent et enfant, ainsi qu’une demi-journée en cas de naturalisation. Enfin, travailler un jour férié vaut dorénavant majoration obligatoire de salaire de 10 %, et le double le 1er mai !

À compter de janvier 2023, l’indemnité de départ en retraite ne sera plus assumée par le dernier employeur mais versée par l’Apni* et financée par une nouvelle cotisation employeur. Pour la percevoir, il suffira d’avoir travaillé dix ans, de façon continue (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles