Pass sanitaire imposé aux enfants : découvrez pourquoi la ville de Nice a fait marche arrière

·1 min de lecture

Christian Estrosi a pris de l'avance sur le gouvernement, puis s'est ravisé. Le maire de Nice a annoncé le vendredi 23 juillet 2021 qu'il rendrait le pass sanitaire obligatoire pour les enfants se rendant dans les centres de loisirs de la ville à partir du lundi 26 juillet 2021. Au quotidien local Nice Matin, le mari de Laura Tenoudji a déclaré qu'ils ne seront accueillis que "s’ils sont munis d’un test PCR de moins de 48h ou pour les plus de 12 ans d’un certificat de vaccination. Les tests salivaires seront autorisés". Et a donné des précisions sur le protocole à suivre : "Il y aura un centre d’accueil dédié où les tests pourront être effectués au Théâtre de Verdure dès ce samedi. Il pourra accueillir les enfants et les ados qui ont besoin d'effectuer un test PCR. Dès lundi, une partie du centre leur sera entièrement dédié pour les tests PCR et salivaires, au niveau du kiosque à musique". Son but était que "les enfants soient sécurisés et les parents rassurés au maximum", après "une remontée de cas de Covid dans les centres de loisirs et d’accueils" de la cité des Anges, qui fermeront dès qu'un cas sera découvert.

Les parents niçois ont été prévenus le vendredi 23 juillet 2021 en soirée, via un e-mail. Du côté des employés de la municipalité au contact du public, "seuls les personnels disposant d’un passe sanitaire pourront être en exercice et ce dès lundi", apprenait-on dans Nice Matin. Christian Estrosi avait pris cette décision indépendamment du gouvernement, puisque le pass (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles