Pass sanitaire : le nouveau casse-tête auquel le gouvernement doit faire face

·1 min de lecture

Cela faisait plusieurs semaines maintenant qu'Emmanuel Macron ne s'était pas directement adressé aux Français concernant la crise sanitaire du covid-19. Lundi 12 juillet 2021, le chef de l'Etat a de nouveau pris la parole. Alors que l'on pensait que le plus gros de la crise était derrière nous, le variant Delta vient tout remettre en question. L'exécutif souhaite atteindre une immunité collective le plus rapidement possible et pour ce faire, Emmanuel Macron a fait le choix de la fermeté. Il a donc encouragé une nouvelle fois les Français à se faire vacciner "dès que possible" notamment en imposant de plus en plus le pass sanitaire. À partir du mercredi 21 juillet 2021, l'accès au lieu de plus 50 personnes ne pourra pas se faire sans la présentation dudit pass. Autre mesure phare de cette allocution, les soignants seront également dans l'obligation de se faire vacciner avant le mercredi 15 septembre 2021, sinon "des contrôles seront opérés et des sanctions seront prises".

Emmanuel Macron a également annoncé qu'à partir de début août, les lieux tels que les restaurants, centres commerciaux, trains, ou encore avions, ne seront eux aussi accessible qu'en cas de présentation d'un pass sanitaire, à savoir schéma vaccinal complet ou test PCR négatif de moins de 48 heures. Le chef de l'Etat a décidé d'accorder un peu plus de délai aux 12-17 ans qui seront concernés par cette règle uniquement à partir du lundi 30 août 2021. Autant de nouvelles mesures qui doivent donc être présentées par (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles