Pass sanitaire : seul responsable de la baisse de la fréquentation des cinémas ?

·1 min de lecture

Le cinéma français sort-il la tête de l'eau ? Depuis l'obligation du pass sanitaire le 21 juillet, les salles obscures auraient perdu 7 millions d'entrées, soit 50 millions d'euros de chiffres d'affaires, selon Richard Patry, président de la Fédération nationale des cinémas français (FNCF). Mais cette nouvelle contrainte explique-t-elle à elle seule la baisse du nombre d'entrées ? 

Une moyenne qui cache des disparités

Toujours selon la FNCF, la fréquentation sur l'ensemble de la saison est en baisse de 30% par rapport à 2019. Mais cette moyenne cache de fortes disparités. L'été, par exemple, a très bien commencé avec la meilleure fête du cinéma de son histoire. C'est après que les salles se sont vidées, au moment de la mise en vigueur du pass sanitaire. "Pendant quatre semaines, il y a eu une chute de fréquentation extrêmement importante", constate Marc-Olivier Sebbag, délégué général adjoint de la Fédération nationale des cinémas français, au micro de Caroline Ferry, pour Europe 1. "Les choses vont de mieux en mieux à partir du moment où le pass sanitaire se répand comme un élément quotidien de la vie des Français", nuance-t-il. 

"Le public français est très cinéphile"

Marc-Olivier Sebbag est également convaincu que la plateforme de streaming Netflix n'a pas vidé les salles de cinéma. Un avis partagé par Eric Marti, président de Comscore, une entreprise qui mesure la fréquentation des salles obscures. "Pendant dix-huit mois, on a entendu ceux qui nous annonçaient que le publi...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles