Une patiente morte de faim au CHU de Dijon ? Une enquête ouverte

PEXELS/ENRIQUE SILVA

Le CHU de Dijon fait face à la polémique. L'hôpital situé en Côte d'Or fait l'objet d'une plainte déposée par la famille d'une patiente admise aux urgences. Les membres de la famille accusent le personnel hospitalier de "maltraitance", affirmant qu'il aurait laissé leur mère de 77 ans mourir de faim lors de son admission aux urgences, comme le rapporte vendredi 4 novembre 2022 Le Bien Public. Les faits remontent au 23 août 2022. Claudette Simon se casse la jambe - elle est admise au CHU de Dijon en vue d'une opération et placée en chambre. Les jours passent mais l'opération n'est pas programmée, faute de personnel. Sur sa porte, une pancarte "à jeun". Selon ses enfants, l'unique repas de la septuagénaire était un un bouillon de légumes le 24 août 2022, au soir, afin de maintenir son jeune en vue de son admission au bloc opération, ce qui n'arrivera jamais. "C'est la seule nourriture qu'elle aura eue jusqu'à sa mort le 31 août", ont-ils assuré au micro de BFM TV. Claudette Simon aurait fait part de sa détresse à sa famille, qu'elle appelait tous les jours, expliquant ne pas être nourrie. Elle aurait pourtant dit au personnel hospitalier avoir faim. "Ils lui ont dit 'non, vous devez être à jeun, vous allez être opérée demain.' Et ça pendant plusieurs jours", ont raconté ses enfants, Jean et Murielle.

Au bout de huit jours, Claudette Simon est conduite en réanimation pour déshydratation complète. Mais il est trop tard. Jean et Murielle demandent des comptes. "Je leur ai demandé ce (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite