Patrick Balkany de nouveau hospitalisé : Isabelle Balkany, très inquiète, donne des nouvelles alarmantes de son mari

·2 min de lecture

L’état de Patrick Balkany continue d’inquiéter son entourage. L’ancien maire de Levallois-Perret, condamné à cinq ans de prison ferme pour blanchiment de fraude fiscale, a une santé fragile. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il avait été libéré en février 2020 après avoir passé cinq mois en détention. Depuis, le politique de 72 ans a été placé sous un contrôle judiciaire léger, avec interdiction de sortir du territoire national et obligation de se présenter deux fois par mois à la gendarmerie. Une situation qui a provoqué l’indignation de nombreux Français. Isabelle Balkany est connue pour être très active sur les réseaux sociaux. Ainsi, elle partage régulièrement son quotidien avec ses fidèles adeptes. En juin dernier, une photo du couple en terrasse ainsi qu’une vidéo de Patrick Balkany s’éclatant à la fête de la musique ont véritablement scandalisé les internautes. Car, en plus de relever la présence de plus de dix personnes autour de la table en cette période de pandémie, les twittos s'étaient indignés de voir les époux libres de leurs mouvements alors qu'ils venaient tout juste d'être condamnés.

Malgré sa liberté retrouvée, l’état de Patrick Balkany continue de se dégrader. À sa sortie de prison, il était apparu méconnaissable après avoir perdu plus de 30 kilos. Il souffrait notamment d’un infarctus de l’intestin, appelé aussi ischémie mésentérique. Et bien qu’il a été hospitalisé plusieurs fois depuis sa libération, Patrick Balkany est toujours au plus mal. Jeudi 29 octobre 2020, c’est à nouveau par l’intermédiaire de Facebook que sa femme a donné de ses nouvelles. “Il prétend que son cœur bat la chamade pour moi depuis 44 ans”, écrit tout d’abord Isabelle Balkany, avant de poursuivre plus tristement : “Cette fois, il a des problèmes de rythme et je sors de l'hôpital Foch où Patrick Balkany a été admis hier”, indique-t-elle tout en louant le travail de la “formidable équipe médicale” qui s’est occupée de son mari.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Isabelle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite