Patrick Poivre d’Arvor accusé de viols : sa secrétaire sort du silence

·1 min de lecture

Près d’un mois après la plainte pour “viols aggravés” déposée par l’écrivaine Florence Porcel, Patrick Poivre d’Arvor fait face à de nouvelles accusations. Lundi 15 mars 2021, Le Monde dévoilait les témoignages de huit autres femmes, qui affirment avoir subi elles aussi des agressions sexuelles de la part de l’ancienne star du journal de 20 Heures de TF1. Tandis que Patrick Poivre d’Arvor s’était défendu sur le plateau de Quotidien – assurant que “s’il y a eu séduction ou tentative de séduction, elle ne venait pas de [lui]” – ses anciennes consœurs décrivent des expériences “traumatisantes” vécues entre 1990 et 2015, sous la coupe d’un homme abusant de sa position dominante. Mais dans cet article, l’on découvre également quelques soutiens de PPDA. Sa fille, Morgane, est sortie du silence pour prendre sa défense, tout comme sa secrétaire de toujours, Marie-Hélène Mille.

Marie-Hélène Mille – secrétaire du journaliste depuis plus de trois décennies, qui l’a suivi même après son départ de la première chaîne – décrit son patron comme un homme très sollicité par la gent féminine : “Patrick recevait des dizaines et des dizaines de lettres, certaines avec des photos de femmes très suggestives, voire complètement dénudées, je le sais, c’est moi qui les ouvrais. Il recevait aussi des cadeaux divers et variés, qui allaient de gâteaux et chocolats jusqu’à des dentelles… C’était hallucinant”, explique-t-elle à nos confrères. Marie-Hélène Mille atteste par ailleurs ne jamais avoir été témoin (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite