Patrick Poivre d’Arvor accusé de viols : Florence Porcel sort du silence après des moments "éprouvants"

·2 min de lecture

L’écrivaine Florence Porcel accuse Patrick Poivre d’Arvor de viols depuis le 15 février dernier. Et son quotidien n’a pas été de tout repos depuis ces révélations au public… Dans un tweet publié le mardi 6 avril 2021, la jeune femme a donné des nouvelles rassurantes.

C’est un véritable ouragan médiatique qui a secoué Florence Porcel ces dernières semaines. Dans son livre Pandorini, l'ancienne journaliste, écrivaine et vidéaste, dénonce les agressions qu’elle dit avoir subies de la part de Patrick Poivre d'Arvor en 2004 et 2009. Le journalise star de TF1 aurait utilisé son pouvoir et sa notoriété afin d'avoir des relations sexuelles avec plusieurs jeunes femmes éblouies par sa notoriété… et Florence Porcel assure en avoir été la victime. Le journaliste de 73 ans, lui, dément les accusations de Florence Porcel, et a même porté plainte à son tour pour dénonciation calomnieuse. Des moments très difficiles pour la supposée victime, qui a dû faire face à la vue de son agresseur sous les lumières de la télévision lors de son passage à quotidien : "Les journalistes peuvent lui donner la parole bien sûr, il est présumé innocent. Mais la moindre des choses est de le confronter un minimum à ses contradictions. C’était insupportable de l’entendre regretter en direct qu’on ne puisse plus faire “un petit bisou dans le cou” sans que personne en face réagisse", expliquait-elle dans Elle. Mais aujourd’hui, la jeune femme se dit "soulagée" est semble prête à aller de l’avant.

Florence Porcel désormais "soulagée"

Après tous les moments difficiles qu’elle a vécus, Florence Porcel est finalement sortie du silence et a fait son retour sur les réseaux sociaux. Elle est allée rassurer ses abonnés sur Twitter mardi 6 avril 2021 avec un message rassurant : "Je reprends une vie (à peu près) normale après des (...)

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :