Patrick Poivre d'Arvor accusé de viols : Anne-Sophie Lapix réagit

·2 min de lecture

Devenue aujourd'hui la présentatrice titulaire du JT de 20h de France 2 en semaine, Anne-Sophie Lapix a longtemps travaillé sur TF1. Une chaîne où la journaliste a eu l'occasion de côtoyer Patrick Poivre d'Arvor durant plusieurs années. Interrogée par Le Parisien au sujet de l'ancien présentateur emblématique du JT de 20h de TF1, Anne Sophie Lapix s'est exprimée concernant les accusations de viol dont il fait l'objet suite à la plainte de l'écrivaine Florence Porcel.

"Il est essentiel que les femmes qui se sentent victimes puissent prendre la parole et être écoutées. Concernant PPDA, je vous renvoie aux propos de Claire Chazal", a indiqué Anne-Sophie Lapix. La journaliste fait ici référence au fait que l'ancienne présentatrice du JT de 20h de TF1, qui fut la compagne de Patrick Poivre d'Arvor, a évoqué son côté "séducteur, aimant conquérir, et disons-le, multiplier les conquêtes féminines" sur France Inter. Claire Chazal avait ainsi défendu le journaliste en soulignant qu'il "n'est en rien dans la violence et la force".

Alors qu'elle a annoncé durant cette même interview son départ de l'émission Le Grand Echiquier, afin de se concentrer sur le JT de 20h de France 2 à l'approche de l'élection présidentielle, Anne-Sophie Lapix a aussi évoqué son avenir à la tête du journal. "Je ne m'imagine pas faire une carrière à la Pernaut, Chazal, Poivre d'Arvor ou même Pujadas. Mon parcours est jalonné d'expérience de 4-5 ans. Après, ce n'est jamais un présentateur qui décide de l'heure de son départ. Et je suis très heureuse aujourd'hui", a affirmé celle qui avait dû être retirée de l'antenne après avoir été testée positive au Covid-19.

Anne-Sophie Lapix fait bien évidemment référence à l'éviction de Patrick Poivre d'Arvor de TF1 en 2008, mais aussi à celle de David Pujadas, qui avait été remercié par la direction de France Télévisions en 2017, après plus de quinze ans passés aux commandes du JT de 20h de France 2. Le journaliste officie désormais quotidiennement sur l'antenne de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite