Patrick Roux, ex-judoka, dénonce les violences systémiques dans l’entraînement sportif de haut niveau

Le chemin vers l’excellence sportive est semé d'embûches et de violences. Dans un livre paru aux Éditions Dunod, l’ex-champion d’Europe de judo, Patrick Roux, dénonce avec ferveur les violences physiques et psychologiques qui ont lieu dans son sport. Avec Le revers de nos médailles, il s’attarde, appuyé par de très nombreux témoignages, sur les méthodes violentes utilisées dans les dojos sous prétexte de mener les espoirs du judo au sommet. "Ils camouflent des traitements violents dans des pseudo-méthodes d'entraînement, estime-t-il dans des propos rapportés par Franceinfo. Prendre une jeune fille et la projeter pendant une heure sur le tapis sans qu'elle ne puisse se défendre. Puis, elle ressort du tatami, bleue de la tête aux pieds. Elle va voir un médecin qui lui écrit tout de suite une page de certificat médical en disant 'Vous courez à la gendarmerie avec ça, bien sûr.’”

Remarques sur le physique, insultes ou humiliations, les adolescent·es qui rêvent de gloire dans ce sport déchantent face à la violence des entraîneurs. Un état de fait qui persiste, selon Patrick Roux, à cause de l’omerta qui règne dans le milieu sportif. “Dans les organes administratifs, vous avez parfois des gens qui ont été entraîneurs. Ça peut arriver qu'un jour arrive un dossier sur la table qui concerne quelqu'un qu'ils connaissent. Donc tout ça pose des questions par rapport à l'efficacité des enquêtes.” Celui qui a été champion du monde de sa discipline en 1987 s’interroge sur la création d’une commission (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Travail : voici les 10 métiers les plus recherchés par les employeurs, selon une étude de Pôle Emploi
Sur Twitter, un groupe de profs se moque ouvertement d'élèves souffrant de troubles de l'apprentissage
Voici la manière étonnante dont les politiciens canadiens ont marqué leur soutien à la lutte contre les violences
Une trentaine de personnalités s’engagent pour la création d’un congé en cas d’IVG
Les Républicains du Montana ont expulsé Zooey Zephyr, première femme trans élue dans l’État