Patrick Sébastien s'en prend violemment à Anne-Elisabeth Lemoine : "C'était nul à chier"

·2 min de lecture

Samedi 17 avril 2021, Patrick Sébastien fait son retour à la télévision, sur C8, avec une nouvelle émission intitulée Samedi Sébastien. Un programme avec lequel il pense pouvoir battre les audiences du Grand Échiquier sur France 2. L'animateur ne pense pas que du bien de l'émission présentée par Anne-Elisabeth Lemoine, comme il l'a confié à nos confrères de La Provence le 17 avril.

Un animateur revanchard. Après dix-sept saisons du Plus Grand Cabaret du monde diffusées sur France 2, Patrick Sébastien a été remercié par la chaîne en 2019. Une annonce qui a eu l'effet d'une bombe dans la vie de l'animateur télé. Il n'a jamais caché son immense déception de voir son programme phare retiré de la grille de France Télévisions. L'animateur n'a pas dit son dernier mot. S'il avait assuré ne plus jamais vouloir revenir sur le petit écran, Patrick Sébastien est finalement bel et bien de retour à la télévision. Ce n'est pas sur les chaînes du service public que l'animateur fait son come-back mais bien sur C8. Patrick Sébastien n'a jamais caché son amitié pour Cyril Hanouna. Des liens qui semblent l'avoir poussé à faire une entorse à sa promesse. Il revient donc sur la case du samedi soir, en prime time, qu'il occupait sur France 2 avec Le Plus Grand Cabaret du monde.

Patrick Sébastien contre Anne-Elisabeth Lemoine

Patrick Sébastien revient avec un programme assez similaire au show qu'il animait sur la deuxième chaîne, puisque les téléspectateurs pourront y redécouvrir différents shows extraits des dix-sept saisons du Plus Grand Cabaret du monde. Intitulée Samedi Sébastien , elle fait ses débuts dès le samedi 17 avril 2021 à 21h05. Si cette émission semble s'être composée avec peu de moyens, Patrick Sébastien en est sûr : elle battra les audiences de France 2. Samedi 17 avril 2021, il a ainsi évoqué Le Grand Échiquier, présenté par Anne-Elisabeth Lemoine sur France 2, dans les colonnes de La Provence. "Si nous avions (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :