Pause Simone : J'ai pris un café avec le mec qui m'a abordée dans la rue

Simone

LE KAWA #2 - Dans La Pause Simone, je vous proposerai régulièrement un long entretien avec quelqu’un qui, à première vue, ne me ressemble pas : ce format, c’est “Le kawa“. La dernière fois, j’ai partagé ma tasse de café avec Kodo Nishimura, un moine en talons aiguilles. Cette semaine, l’heure est plutôt aux baskets… Je vous raconte.

Il y a quelques jours, je devais aller faire des courses et ma flemme était in-ter-si-dé-rale. Comme souvent dès que nous sommes en novembre, qu’il fait gris et froid, je suis donc sortie avec mon haut de pyjama, le premier jean venu, et mon manteau qui me couvre jusqu’aux chevilles. Mes cheveux étaient sales, je n’avais plus de shampoing sec. Et pour le côté star américaine qui veut qu’on la laisse tranquille, j’avais même mis mes grosses lunettes de soleil. Mais là, je ressemblais surtout à Audrey Hepburn-out. J’ai marché une bonne quinzaine de minutes, ma musique déprimante à fond dans les oreilles, quand j’ai dû m’arrêter parce qu’un type s’était planté devant moi. Pfff. Toutes les femmes connaissent le feeling : je m’arrête ou pas ? Je contourne l’obstacle en souriant poliment ? Je fais semblant de ne pas l’avoir remarqué ? Moi, 9,9 fois sur 10, je sors un truc du genre “Euh non, désolée, je suis pressée“ (désolée de quoi ?) et je trace ma route. Cette fois-ci, parce que je ne m’attendais vraiment pas à la possibilité d’être draguée (cf. description ci-dessus), j’ai retiré l’un de mes écouteurs et j’ai dit :

Oui, c’est pour quoi ?“

On s’est croisés (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite