Peau déshydratée, couperose, boutons : 8 solutions naturelles pour soigner sa peau

Tout comme le cœur, le cerveau ou les poumons, la peau est un organe à part entière, dotée d’une structure cellulaire et d’un microbiote spécifique. Elle nous enveloppe d’une couche protectrice (contre les UV, la pollution, les germes...). Elle joue un rôle clé dans la régulation de la température interne, notamment en transpirant lorsqu’il fait chaud, élimine les toxines et assure une fonction sensorielle majeure. Sa beauté, sa texture, son éclat sont intrinsèquement liés à notre hygiène de vie, à notre état de santé, mais aussi à nos émotions.

En naturopathie, la peau est assimilée à un émonctoire, qui élimine les déchets via la transpiration et le sébum. C’est l’un des plus grands organes du corps (surface de 2 m2). Elle se compose de trois couches superposées : l’épiderme, le derme et l’hypoderme.

En contact avec l’environnement, l’épiderme est recouvert d’une barrière hydro-lipidique et microbienne protectrice, qui laisse passer les corps gras (huiles végétales...), mais pas l’eau. Le brossage à sec et la vapeur chaude (hammam) favorisent sa détoxification, pour la rendre lumineuse et soyeuse.

Composé de collagène, d’élastine et d’acide hyaluronique, le derme est richement vascularisé. Il renferme aussi les terminaisons nerveuses (le toucher), les glandes sébacées et sudoripares, ainsi que les follicules pileux. Une décoction de plantes aromatiques avant une séance de sport optimise l’effet purifiant de la sudation.

L’hypoderme est, quant à lui, formé de tissus adipeux et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles