Pellicules grasses ou sèches : causes, symptômes, meilleurs traitements, remèdes naturels

Les pellicules sèches sont les plus fréquentes : elles tombent en neige sur les épaules. Les pellicules grasses adhèrent au contraire au cuir chevelu. Les pellicules affectent une personne sur deux en France, d'après Dermato-Info. Bien que bénignes, elles sont inesthétiques.

Les pellicules se reconnaissent par des cellules mortes de couleur blanche situées à la surface du cuir chevelu. Tandis que les pellicules sèches se détachent facilement du cuir chevelu, les pellicules grasses adhèrent dessus et peuvent provoquer des démangeaisons. L'état pelliculaire des patients peut être très variable. Certains patients souffrent d'un état modéré tandis que d'autres peuvent être atteints de dermite séborrhéique. Cette forme sévère est une maladie cutanée chronique qui provoque la formation de plaques rouges couvertes de pellicules sur le cuir chevelu et sur le visage. Le cycle de vie du cuir chevelu se renouvèle tous les 28 jours. Néanmoins, chez les personnes ayant des pellicules, celui-ci se réduit et entraine une prolifération des cellules mortes.

Les pellicules provoquent l'apparition de cellules mortes blanches sur le cuir chevelu. Dans le cas des pellicules sèches, celles-ci se détachent de la tête et tombent sur les épaules. Ainsi, les pellicules sèches sont très volatiles. Elles sont liées à une déshydratation du cuir chevelu et à un déséquilibre de la barrière naturelle hydrolipidique. Elles sont présentes sur les cuirs chevelus secs dans la majorité des cas. Concernant les pellicules (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles