La peluche Huggy Wuggy veut-elle (vraiment) du mal à vos enfants ?

La peluche Huggy Wuggy veut-elle (vraiment) du mal à vos enfants ? - Adobe Stock
La peluche Huggy Wuggy veut-elle (vraiment) du mal à vos enfants ? - Adobe Stock

Plebiscitée par les jeunes enfants, la peluche Huggy Wuggy affole pourtant leurs parents. Epinglée par RappelConso, le site de signalement des produits dangereux du gouvernement, Huggy Wuggy présenterait un risque d'étouffement.

Bleue foncée, velue, elle affiche un grand et inquiétant sourire aux dents pointues et une tête triangulaire. Voilà à quoi ressemble Huggy Wuggy.

Cette peluche est issue de Poppy Playtime, un jeu vidéo horrifique dans lequel ce personnage a pour habitude d'étouffer les enfants en les serrant trop fort. Plébiscitée par les bambins, elle a inquiété sérieusement leurs parents quand la fiction a dépassé la réalité. Ainsi, le site de signalement des produits dangereux du gouvernement, Rappel Conso, avait mis en garde le 9 septembre dernier sur Twitter contre la dangerosité de cette peluche, qui présenterait bel et bien des risques d'étouffement. Et ce 15 novembre, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a elle aussi insisté sur les risques que représentaient ces peluches.

Ainsi, certaines coutures, mal réalisées, laisseraient échapper du rembourrage et la présence de petites pièces détachables (anneaux en métal, yeux de la peluche) sur le jouet pouvaient être facilement ingérées, ce qui a alerté Rappel Conso. "Si les yeux sont facilement détachables et si les coutures sont lâches et donnent accès au rembourrage, ne pas acheter ce jouet", conseillait pour sa part 60 millions de consommateurs. Le site spécialisé recommandait aussi aux parents dont les enfants possédaient déjà la peluche de ne plus l'utiliser et de la rapporter au lieu d'achat pour remboursement.

Les peluches Huggy Wuggy...

Lire la suite


À lire aussi

Le film numéro 1 sur Netflix se fait atomiser par la critique
"Violences physiques et morales" : Céline, la femme d'Adrien Quatennens, brise le silence
"Tout s'est retourné" : les confidences émouvantes de Julien Doré sur la paternité