Periodsomnia ou quand les femmes perdent 5 mois de sommeil à cause de leurs règles

Malte Mueller/gettyimages

La periodsomnia ou écart de sommeil menstruel désigne les insomnies qui sévissent avant et pendant les règles. On évalue donc en moyenne 3 802,5 heures de sommeil perdues soit 158 jours ou 5 mois dans une vie.

Une étude relayée par Glamour UK indique que 69% des femmes remarquent qu’elles dorment moins bien et moins longtemps lorsqu’elles ont leurs règles. Pour 70% des femmes, cette période d’insomnie surviendrait trois à six jours avant le début des règles. Les femmes ont d’ailleurs 1,25 fois plus de chances d’être insomniaques que les hommes.

L’anxiété

Elles dépendent de la personne et sont assez nombreuses. Pour 30% des sondées c’est la peur d’avoir des fuites pendant la nuit et de tâcher les draps ou le pyjama. Plus de la moitié des participantes ont révélé ne pas aimer dormir ailleurs que chez elles pendant leurs règles. L’anxiété et le sentiment de honte s’abat sur les femmes alors qu’encore aujourd’hui un tabou règne autour des règles et du sang menstruel considéré comme « sale ».

À découvrir également : Les femmes, leur vagin et leurs règles en 5 chiffres

Les hormones

Deuxième explication plus physiologique, juste avant les règles, les taux de progestérone augmentent pour préparer le terrain à une future grossesse. Cette hormone, s’il n’y a pas de bébé, voit son taux chuter. Problème, la progestérone provoque le sommeil et prive le corps pendant quelques jours d’une dose qui pourrait lui permettre de se reposer. Les règles peuvent d’autre part changer la température du corps ce qui ne facilite pas non plus l’endormissement.

Le mieux est de se reposer un maximum avant le début...

Lire la suite sur Femina.fr

VIDÉO - La masturbation peut aider à soulager les douleurs liées aux règles

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles