Periodsomnia : on perdrait 5 mois de sommeil à cause des règles

© Getty Images / Charday Penn

Selon une étude, les personnes menstruées perdraient l’équivalent de cinq mois de sommeil au cours de leur vie en raison de leurs règles.

D’après les expert·es, les personnes menstruées seraient nombreuses à souffrir de ce que l’on appelle la « periodsomnia », ou « insomnie de règles » en anglais. Autrement dit, à cause des hormones, mais aussi de l’anxiété ressentie par peur que le sang ne déborde pendant la nuit, les personnes à vulve perdraient 158 jours, soit l’équivalent de cinq mois de sommeil !

Lire aussi >> Quand le syndrome prémenstruel pourrit la vie sexuelle

Les règles provoqueraient des troubles du sommeil

L'insomnie périodique, ou « periodsomnia » désigne une incapacité ou difficulté à dormir ou à trouver le sommeil avant et pendant les menstruations. Selon une récente étude relayée par « Glamour », 69 % des personnes interrogées ont remarqué une quantité et/ou une qualité de sommeil moindre lorsqu’elles ont leurs règles et jusqu’à trois à six jours avant les règles. En raison de l'inconfort et de l'anxiété ressentie la nuit à cause d’éventuels débordements, les personnes menstruées perdent en moyenne 3 802,5 heures de sommeil à cause des règles. De plus, 30 % d'entre elles peinent à dormir pendant cette période par peur que leur protection périodique ne fuite et ne tache les draps.

Le tabou du sang des règles et la crainte de voir une tache apparaître sont encore bien présents et perturbent même les habitudes nocturnes des personnes menstruées puisque 60 % des sondées ont avoué ne pas aimer dormir chez les...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles