“Personne n’est obligé d’aller au restaurant ou au cinéma” : la réponse du gouvernement à ceux qui l'accusent de “pourrir la vie” avec le pass sanitaire

·1 min de lecture

La première étape du plan d'extension du pass sanitaire est franchie. Depuis jeudi 22 juillet 2021, les Français doivent désormais présenter une preuve de vaccination complète ou un test anti-Covid de moins de 72h pour se rendre au cinéma ou dans des expositions. En revanche, il ne sera obligatoire dans les restaurants, cafés, hôtels et campings qu'à partir du 1er août 2021. Un calendrier d'extension annoncé par Emmanuel Macron lors de son allocution du 12 juillet 2021 et précisé depuis par les ministres du gouvernement Castex, mais surtout vertement critiqué par une frange de la population. Samedi 17 juillet 2021, ils étaient nombreux à manifester dans les rues de la capitale contre le pass sanitaire à l'appel de Nicolas Dupont-Aignan et Florian Philippot. Mais le gouvernement ne compte pas céder face à l'opposition.

Jeudi 22 juillet 2021, c'est Christophe Castaner qui a réitéré l'engagement de l'exécutif dans sa lutte contre le retour de l'épidémie, alors que la quatrième vague est déjà une réalité. Le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, ancien ministre de l'Intérieur, était l'invité de Philippe Corbé pour l'interview matinale sur BFM TV et RMC. Il a assuré que le pass sanitaire était "une mesure de liberté" et non l'inverse, avant de justifier de son obligation dans les restaurants et cafés mais pas dans les supermarchés, où la concentration de population est pourtant bien plus importante : "Personne n'est obligé d'aller au restaurant, je suis désolé pour les restaurateurs (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles