Publicité

“Personne ne me croira jamais” : Brooke Shields révèle avoir été violée par un haut placé d’Hollywood

Il n’est jamais trop tard pour briser le silence. Malgré la prescription des actes commis, parler de ce que l’on a vécu en tant que victime de violences sexuelles, même des dizaines d’années plus tard, n’est pas vain. Ce 15 mars, l’actrice Brooke Shields a choisi de révéler ce qui lui est arrivé, il y a trente ans. Celle qui s’est fait connaître dans les années 1970 dans le film La Petite, et qui n’a jamais cessé d’apparaître à l’écran depuis – dans la série Jane The Virgin, dernièrement – s’est confié au magazine People sur le viol, commis par un haut placé d’Hollywood, qu’elle a subi il y a trois décennies. “J’ai mis du temps à le digérer”, dit-elle, désormais âgée de 57 ans. “Je suis plus en colère maintenant que je ne l’étais à l’époque. Si tu as peur, tu as raison d’avoir peur. Ce sont des situations effrayantes. Elles n’ont pas à être violentes pour faire peur”, estime-t-elle avec le recul.

Brooke Shields est apparue pour la première fois au cinéma alors qu’elle n’avait que 13 ans. Dans le controversé La Petite, de Louis Malle, elle joue alors une adolescente qui se prostitue. Elle y apparaît nue. L’actrice est alors, dès le départ, sexualisée par tous et dans tous les rôles qu’elle décroche. Alors qu’elle vient de terminer ses études, elle peine à être engagée sur de nouveaux projets. Un soir, un producteur haut placé du milieu du cinéma l’invite à dîner. “Je pensais qu’il allait me proposer un travail, un film dans lequel jouer”, explique-t-elle. Après dîner, l’homme l’invite (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Scènes dénudées : Sharon Stone révèle avoir perdu la garde de son fils après Basic Instinct
"Un événement traumatisant" : l'actrice Jena Malone confie avoir été violée sur le tournage de Hunger Games
"Je ne veux plus me cacher" : le coming-out émouvant et courageux de Jakub Jankto, joueur de foot tchèque
"Beaucoup d’abus émotionnels" : Lily Collins se confie sur les violences conjugales dont elle a été victime
Sexisme : sur toute sa carrière, Sharon Stone ne se souvient que de deux acteurs non misogynes