Publicité

"Personne ne m’a dit la vérité" : pourquoi le pronostic vital engagé de Michel Drucker a été caché à sa femme, Dany Saval

"Je pense que mon pronostic vital était engagé". Interrogé en juillet dernier par Le Parisien/Aujourd’hui en France, Michel Drucker ne cachait pas qu’il avait failli ne jamais se remettre de sa deuxième endocardite infectieuse qui lui a valu une nouvelle opération d’urgence il y a quelques mois. "Mon frère Jacques, qui est médecin, m’a dit plus tard que je n’étais pas passé loin…(…) Le soir, je me disais que je ne serais peut-être plus là demain ou la semaine prochaine”, expliquait-il alors.

Si Michel Drucker a pris conscience de la gravité de son état, sa femme, Dany Saval, n’était pas au courant qu’il était en danger de mort, comme elle vient de le confier dans le dernier numéro de Gala. "Personne ne m’a dit la vérité (…) Ma fille Stéfanie, qui allait le voir tous les midis, avait dû demander aux médecins de me la cacher. Moi, je venais le soir avec Claude (l’homme de confiance de Drucker, ndlr) lui porter son dîner, vers 18 h, où l’on ne croisait plus personne", raconte ainsi celle qui est mariée à l’animateur depuis juillet 1973.

À lire également

"Il ne peut pas vivre sans son émission" : Les confidences de Michèle Bernier sur le retour de Michel Drucker dans Vivement dimanche

"Sans Dany, sans Stéfanie, qui a su gentiment me bousculer pour que je remange, je ne m’en serais jamais sorti", reconnaît pour sa part Michel Drucker en évoquant son état de santé lors de cette période difficile. "J’ai mis un mois à pouvoir m’asseoir dans un fauteuil, et deux mois à aller sous la douche", avoue l’animateur à nos confrères. Se qualifiant lui-même de "fantôme", il raconte d’ailleu...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi