• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pete Davidson répond aux attaques de Kanye West sur scène

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pete Davidson a rompu son silence sur sa brouille avec Kanye West lors d'une émission de stand-up vendredi (29 avril 22).

La star du Saturday Night Live est montée sur scène dans le cadre du festival Netflix Is a Joke: The Festival, qui s'est tenu au Hollywood Bowl. L'humoriste a abordé certains des récents commentaires du rappeur à son sujet. Les deux hommes s'échangent des piques en ligne depuis que l'humoriste a commencé à sortir avec l'ex-femme du chanteur, Kim Kardashian, l'année dernière.

« Comment se passe votre année ? » a-t-il commencé, évoquant ensuite la rumeur que Kanye West a lancée sur lui et selon laquelle il avait le SIDA. Plein de sarcasme, il a ensuite qualifié l'artiste de « génie » pour avoir fait courir cette rumeur, avant de raconter : « John Mulaney (un autre humoriste américain) m'a dit : "Il a dit que tu avais le sida ? Tu devrais dire qu'il a la polio." »

Il a ensuite pris pour cible les problèmes de son rival concernant son accord de garde des quatre enfants nés de son union avec Kim Kardashian. Faisant référence au film culte de 1993, Mrs Doubtfire, sur un homme divorcé qui se déguise en baby-sitter pour passer plus de temps avec ses enfants, Pete Davidson a lancé : « Suis-je le seul à espérer secrètement que Kanye va nous faire une Mrs Doubtfire ? »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles