Petit Biscuit : "Les jeux de mots sur mon nom de scène, ça me fait rarement marrer"

·1 min de lecture

"Cerise sur le gâteau", "un artiste à croquer", "une bonne pâte", "il va croquer le public"... Début ses débuts en 2016, le musicien rouennais Petit Biscuit, a eu droit à de très nombreux jeux de mots sur son nom de scène. Un tic journalistique qui revient à l'occasion de la sortie de son deuxième album, Parachute, et qui l'agace parfois, comme il l'explique à Philippe Vandel

>> Retrouvez Culture Médias en replay et en podcast ici

Des blagues rarement originales

L'artiste de 21 ans, qui se produit régulièrement aux États-Unis et a récemment collaboré avec Matthieu Chedid, a vite remarqué que son nom de scène engendrait une course au bon mot. "Disons que ça tourne vite en rond", commente-t-il d'un rire qui semble très diplomate. 

Mais pour Petit Biscuit, Mehdi Benjelloun dans le civil, la répétition des mêmes jeux de mots n'est pas le problème. "Parfois on me sort des jeux de mots originaux", reconnaît-il. "J'apprécie le geste, mais ça me fait rarement marrer", ajoute le jeune artiste électro. Même s'il se désole bien davantage de ne pas savoir quand il pourra retrouver la scène et son public.  


Lire la suite sur Europe1