Petit-déjeuner équilibré : à chacun ses besoins

·2 min de lecture

Parce qu'on n'a pas toutes les mêmes besoins, on démarre la journée avec un breakfast personnalisé, grâce aux conseils du Dr Catherine Serfaty-Lacrosnière*.

Pour les sportives

L'objectif : apporter du carburant aux muscles. Selon que l'on pratique un sport d'endurance, qui nécessite de l'énergie sur la durée, ou que l'on opte pour un entraînement de renforcement pour se muscler, on privilégie des aliments différents. Mais, quelle que soit l'activité, on prend son petit déj soit après l'effort, soit au moins 2 h 30 avant.
La bonne équation pour l'endurance : des flocons d'avoine (sucres à faible index glycémique avec une bonne source de vitamines et de minéraux) + du lait ou 1 yaourt pour le calcium + 1 banane pour le potassium + 1 thé + de l'eau, indispensable au bon fonctionnement des muscles.
La bonne équation pour les muscles : du pain de seigle (sucres à faible index glycémique) + du beurre pour les acides gras + du jambon et 1 œuf (sauf en cas d'hypercholestérolémie) pour les protéines de bonne qualité + 1 thé + de l'eau.

Pour celles qui surveillent leurs apports

L'objectif : se rassasier sans s'alourdir et drainer les toxines.
La bonne équation : 1 citron pressé dans de l'eau chaude pour l'effet détox et alcalinisant + 1 yaourt de soja + des fruits frais + 2 cuil. à soupe de son d'avoine, qui réduit l'absorption des graisses et des sucres + 2 cuil. à soupe de graines de chia. Peu caloriques, elles tiennent bien au corps et elles apportent une bonne quantité de protéines.

Pour celles qui zappent le déj

L'objectif : manger le plus tard possible dans la matinée un vrai brunch, riche en bons...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles