Petit guide de survie sexuelle des jeunes parents

La rédac
·1 min de lecture

Pas facile au début et même bien après l’arrivée d’un enfant de trouver un juste équilibre entre son statut de parent et celui d’amant(e). Les conseils de Flore Cherry*.

Dédramatiser

A l’arrivée de bébé, c’est normal d’être un peu déboussolé et pas forcément porté sur le sexe. Tout le monde est épuisé et n’a pas toujours le cœur à la bagatelle. « Il faut absolument dédramatiser et se dire que faire passer la sexualité au second plan est légitime, explique Flore Cherry, journaliste, chroniqueuse et auteure spécialisée en sexualité humaine. Et ce n’est pas grave. Un enfant, ça change forcément la donne. C’est donc important dans les premiers mois de prendre un peu de recul, de relativiser et d’aborder les événements avec plus de sérénité pour que le couple s’adapte doucement mais sûrement. »

Prendre son temps

Avec force tendresse et câlins à deux, sans pour autant cocher la case pénétration. Histoire, côté féminin, de se réapproprier ce corps malmené. « Le temps simplement de se reconstruire psychologiquement et physiquement, mais aussi de reprendre confiance en soi sensuellement et dans sa relation de couple. Et pour toutes celles qui en ont envie, pourquoi ne pas essayer en solo, afin de vérifier que tout fonctionne comme avant », précise-t-elle.

« Les hommes ont parfois un peu de mal à se rendre compte du bouleversement hormonal que représente la maternité, admet Flore Cherry. Ils sont naturellement plus pressés de retrouver leur amante mais pleins de bonnes intentions. Il suffit alors de le leur expliquer et de réinventer une sexualité à deux, faite de...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi