Petit mangeur, mangeur compulsif... quel est votre profil alimentaire ?

Myriam Loriol et Christine Vilnet

La restriction et les régimes miracles ne sont plus à l'ordre du jour. La bonne attitude ? Retrouver une relation saine avec l'alimentation, afin d'atteindre une fois pour toutes son poids de forme. Nos recommandations, en fonction de votre profil.

« Je surveille ce que je mange… en vain »

Votre profil 

Vous avez autour de la cinquantaine et, pour cesser de prendre du ventre, vous vous efforcez de ne pas vous resservir à table, de faire l'impasse sur le dessert à part les fruits, d'éviter de grignoter… Mais c'est tout le contraire qui se produit !

Vos points faibles 

  • La baisse des œstrogènes à la ménopause, qui induit un changement de constitution : les graisses viennent plus facilement se loger sur le ventre.
  • Le stockage des graisses en réaction au manque imposé à l'organisme.
  • Des repas souvent mal équilibrés : trop de sucres, pas assez de graisses ni de protéines.

Votre programme : Retour à l'équilibre 

Sur les conseils du Dr Arnaud Cocaul, nutritionniste, auteur de Lâchez du lest, mangez en paix, Flammarion.

  1. Augmenter les portions alimentaires : Par instinct de survie, notre corps, soumis à trop de restrictions caloriques, va faire des réserves de graisses, afin de fournir l'énergie nécessaire à son fonctionnement. Pour sortir de l'impasse, il est préférable de ne pas manger beaucoup moins que la quantité de calories brûlées. Le but ? Sortir du « mode économique » de stockage de l'organisme.
    Comment évaluer les quantités ? : En investissant dans un impédancemètre, qui s'utilise comme un pèse-personne électronique, en plus sophistiqué. Le but : connaître votre métabolisme de base (l'énergie dépensée en une journée sans...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi