Le petit monde de Cindy Labrecque, la céramiste québécoise inspirée par la nature

Le Québec attire de plus en plus. Car la province jouit d'un charme joyeux, d'une douceur de vivre et d'un bouillonnement créatif particulièrement séduisants. Zoom sur l'un des visages de ce Québec inspirant : la jeune céramiste Cindy Labrecque.

Cindy Labrecque aime profondément son Québec. Et cette amoureuse de la nature a voulu que son art soit à l'image de son pays. Elle a planté son atelier dans le quartier chaleureux et vibrant de Limoilou, dans la ville de Québec. Là, elle imagine et façonne des céramiques épurées, entièrement modelées à la main, sur lesquelles elle dessine les animaux qui peuplent les vastes espaces canadiens. Ainsi, écureuils, cerfs, lièvres ou marmottes ornent ses jolis vases, assiettes ou assiettes aux contours doux et harmonieux. Un travail pétri de poésie qui s'est vu décerner plusieurs prix et bourses, dont le Grand Prix du Symposium d'arts visuels Arts et Rives de Lac-Etchemin.

Parfaite ambassadrice de l'effusion créative de Québec, la jeune artiste revient sa vocation, nous livre ses inspirations et ses bonnes adresses.

Terrafemina : Comment avez-vous décidé de devenir céramiste ?

Cindy Labrecque : Il y a 5 ans, j'ai laissé mon emploi de graphiste pour tranquillement me remettre à la création, tout en travaillant à temps partiel dans un restaurant. Ça a été une des meilleures décisions que j'ai prise de ma vie. Je ne savais pas comment j'allais y parvenir, mais j'étais déterminée à arriver à vivre de mon art.

Après beaucoup de travail, de persévérance et de sacrifices, et probablement un peu de chance aussi, je suis heureuse et reconnaissante d'être arrivée là où j'ai toujours rêvé de me rendre : avoir mon propre atelier, et y travailler sur ma production artistique à temps plein.


Pourquoi avoir choisi la céramique en particulier ?

C.L. : D'entre tous les métiers d'art, je voyais la céramique comme le médium qui m'offrait le plus large éventail de possibilité, la plus grande liberté.

Avec les années de pratique, je réalise progressivement que d'autres raisons m'ont inconsciemment poussé à faire ce choix, en lien avec mes valeurs les plus profondes : faire vivre un... Lire la suite sur le site Terrafemina
5 conseils pour être (enfin) prise au sérieux au travail
8 tactiques pour (enfin) dormir avec un homme qui ronfle
Transformer des yeux marrons en yeux bleus ? C'est maintenant possible
Grands-parents : ces 18 étapes qui vous ont filé un coup de vieux
10 mannequins différents qui font du bien à la mode