Les petits plats de la République

·2 min de lecture

La Manufacture de Sèvres, qui travaille depuis bientôt trois siècles pour les palais nationaux, va présenter une partie du service commandé par l’Elysée. Nous sommes allés rencontrer ses artisans d’exception.

Ironie de l’Histoire, le service commandé par les époux Macron à la Manufacture de Sèvres qui a fait tant de bruit est finalement le plus sobre. « Il est le seul destiné à l’Elysée à ne pas être doré à la feuille d’or », confirme Camille Bé, responsable des ateliers impression d’art à Sèvres. Les invités du chef de l’Etat, qui reçoit quelque 200 000 personnes par an, pourront apprécier leur repas au milieu d’un fragment du Palais. Car Evariste Richer, l’artiste présélectionné par un comité de personnalités puis retenu par Emmanuel Macron, s’est inspiré d’un plan de l’Elysée datant de 1913 qu’il a découpé en 300 cercles qui seront autant d’assiettes uniques pour les convives.

« On retrouve dans chacune d’elles des parties d’architecture, piliers, escaliers, parties de cloison, qui sont souvent très abstraits », décrit Romane Sarfati, directrice de la Cité de la céramique qui regroupe la Manufacture et le Musée national de céramique de Sèvres ainsi que celui de la porcelaine à Limoges. Elle insiste : « Le service de table Bleu Elysée est une œuvre à part entière. » Produite par des artisans d’art, elle fera partie de la collection de la Manufacture et sera seulement « mise en dépôt » dans ce palais de la République. « Ce service contemporain contribuera au rayonnement des savoir-faire et de l’art de vivre français », ajoute Romane Sarfati. Sa maison est financée par l’Etat, au même titre que le musée du Louvre ou l’Opéra de Paris.

Emaillage par trempage : le geste d’un expert.
Emaillage par trempage : le geste d’un expert.

Emaillage par trempage : le geste d’un expert. (...)
Lire la suite sur Paris Match