"Un peu neuneu" et "pas bon acteur" : comment Riad Sattouf a découvert Vincent Lacoste

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

À quoi ressemble la vie d'un jeune acteur ? C'est ce que Riad Sattouf a choisi de raconter, avec son humour piquant habituel, dans sa nouvelle bande dessinée Le jeune acteur. Une histoire inspirée de la vie du comédien Vincent Lacoste. C'est Riad Sattouf qui l'a repéré en 2009, lorsqu'il le choisit pour incarner Hervé, le héros de son premier long-métrage Les beaux gosses, adapté de sa BD éponyme. L'acteur a depuis tourné dans 37 films et donné la réplique à Reda Kateb et Gérard Depardieu. Il n'était pourtant pas un acteur né, comme s'en souvient Riad Sattouf dans Culture Médias

>> Retrouvez Philippe Vandel et Culture-Médias tous les jours de 9h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

"Un jeune ado complètement désarticulé"

"Avant de parler de lui en tant que tel ou de parler d'un film, le but de ce livre était de raconter comment un ado complètement normal, invisible et franchement pas bon acteur, débute dans ce métier. Vincent Lacoste n'avait jamais rêvé d'être acteur", rappelle Riad Sattouf. "Je l'ai choisi parce que je n'arrivais pas à trouver de comédien pour jouer dans mon premier film. Je ne voulais pas de gens trop beaux. Les gens qui jouent les ados aujourd'hui ont toujours des mannequins de 26 ans auxquels on met un appareil dentaire."

Le réalisateur voulait, au contraire, des acteurs qui ressemblaient à l'ado qu'il était à 14 ans. "C'est-à-dire assez moche, et même extrêmement moche, avec des boutons, etc.", précise-t-il. "Donc on a fait un ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles