Peut-on attraper le Covid-19 par l’alimentation ?

Si l’origine animale de la transmission à l’homme du coronavirus Covid-19 reste probable, une question se pose : peut-on être contaminé par la consommation de certains aliments ?

Le virus sévit un peu partout dans le monde depuis plus de deux mois maintenant, et de premières réponses semblent être données du côté de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) qui s’est exprimée.

L’agence, qui fournit des avis scientifiques, tente de rassurer : à ce jour, il n’y a "aucune preuve que les aliments constituent une source ou une voie de transmission probable du virus", peut-on lire dans le communiqué, publié sur leur site internet il y a quelques jours.

"L'expérience que nous avons des épidémies précédentes dues à des coronavirus apparentés, tels que le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV) ou le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV), montre que la transmission via la consommation d'aliments n'a pas eu lieu. Pour l'instant, rien n'indique que ce coronavirus soit différent à cet égard", explique Marta Hugas, responsable scientifique à l'EFSA.

L’hypothèse selon laquelle le virus aurait pu être transmis à l’homme par la consommation ou le contact avec certains animaux en Chine reste "probable", mais la consommation de denrées alimentaires ne constitue, à priori, pas de risque de transmission du virus Covid-19.

Aucune contamination de type n’a actuellement été rapportée auprès des scientifiques et autorités des pays concernés par cette épidémie, requalifiée dorénavant par l'OMS en pandémie. Le mode de transmission connu du virus, serait donc, pour l’heure, uniquement par voie aérienne, par l’inhalation de gouttelettes de salive, de postillons. Mais une veille des informations qui pourraient leur parvenir à ce sujet est toujours active.

Cependant, pour réduire les risques de transmission du virus au sein d’un foyer, des règles d’hygiène sont indispensable, notamment au sein de la cuisine : toujours se laver les mains méticuleusement

(...) Cliquez ici pour voir la suite