“On peut battre des records dans toutes les phases du cycle menstruel”

© Collage : Yevhenii Orlov / Klaus Vedfelt / Jose A. Bernat Bacete / Malte Mueller - getty images

“Quand on manage un groupe d'individus, il faut bien les connaître pour bien les manager. Alors, pour coacher une équipe de femmes, il faut bien les connaître. Physiquement et mentalement. Les règles sont un déséquilibre hormonal qui fait partie de notre être et a un tel impact, qu’il faut obligatoirement le maîtriser”, pose Sandrine Gruda, capitaine de l’équipe de France de basket-ball.

Dit ainsi, cela paraît évident. Pour autant, il n’est pas établi que les femmes, a fortiori les sportives de haut niveau, possèdent de solides connaissances sur leur propre cycle menstruel. Les hommes, qui composent majoritairement les encadrements sportifs, en savent généralement encore moins.

Malgré tout, depuis une dizaine d’années, de nombreuses athlètes se sont exprimées, délogeant le sujet de l’intimité où il est habituellement relégué. Ainsi, la judokate Clarisse Agbegnenou, la patineuse artistique Gabriella Papadakis répondaient par exemple à l’Équipe Magazine en février 2017 dans un numéro dédié. La handballeuse Estelle Nze-Minko publiait une tribune, “coup de sang”, en...


Lire la suite

Plus de "Bien-être et Forme " :