Que peut-on faire (ou pas) dans les 16 départements confinés ?

·1 min de lecture

Pour les Franciliens et les habitants des Hauts-de-France, le confinement, actuellement en vigueur, évolue. A compter de vendredi 19 mars, à minuit, les 21 millions de citoyens habitant de 16 départements - Aisne, Alpes-Maritimes, Essonne, Eure, Hauts-de-Seine, Nord, Oise, Paris, Pas-de-Calais, Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis, Seine-Maritime, Somme, Val-de-Marne, Val-d’Oise, Yvelines - vont devoir suivre de nouvelles consignes.

Voilà de quoi rassurer les millions de parents, traumatisés par le premier confinement où les cours avaient cessé : leurs enfants continuent de suivre leur scolarité. Suivant les modalités déjà en place, les élèves d'école maternelle, de primaire, de collège et les étudiants en université iront bien en cours. Pour les lycéens, le passage en demies-jauges est généralisé. Quant aux activités sportives, elles peuvent reprendre normalement sur le temps scolaire et en plein air pour les temps extra-scolaires.

Chacun peut sortir de chez soi sans durée limitée, dans un rayon de 10 km autour de son domicile, en présentant une attestation en cas de contrôle, avant 19h. En revanche, les déplacements inter-régionaux sont interdits, hors motif impérieux ou professionnels. Les déplacements restent interdit pendant le couvre-feu (19h-06h) sauf pour quelques motifs : raisons professionnelles, motifs familiaux impérieux, assistance à une personne en situation de handicap, raisons de santé, missions d'intérêt général, besoin des animaux de compagnie

Seuls les commerces (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite