Peut-on habituer ses cheveux à nécessiter moins de shampooings ?

Peut-on habituer ses cheveux à nécessiter moins de shampooings ? [Photo: Getty]

Laver ses cheveux est parfois embêtant, il n’y a aucun doute là-dessus. Ça n’est pas tellement la question de les laver, mais plutôt d’avoir à les sécher. Ça prend quand même du temps !

Il faut avouer qu’appliquer des produits sur ses cheveux avant de les sécher tous les jours n’est pas idéal, surtout quand on pourrait dormir, ou tout simplement vivre sa vie, pendant ces précieuses minutes.

Du coup, ça serait quand même génial si on pouvait habituer nos cheveux à nécessiter moins de lavages, non ?

Génial, oui, mais possible ? Peut-être pas.

“Votre cuir chevelu est constitué de peau, et on ne peut pas entraîner sa peau à nécessiter moins de lavages”, confie Anabel Kingsley, spécialiste en trichologie chez Philip Kingsley. “Tout comme la peau de votre visage ou de vos aisselles, il s’agit d’un tissu vivant qui transpire, secrète des huiles et crée des peaux mortes. Les cheveux, lorsqu’ils ont poussé, se transforment en tissus morts”.

Ce qui signifie que vous ne pouvez pas les entraîner à faire quoi que ce soit. Bon, ok.

Mais avant de passer à l’article suivant, sachez que vous pouvez vous entraîner vous-même à modifier votre régime capillaire, même si vous ne pouvez pas habituer vos cheveux à nécessiter moins de lavages. Vous pourriez ainsi limiter l’accumulation d’huiles et ainsi réduire le nombre de shampoings nécessaires.

Que se passe-t-il si vous lavez moins vos cheveux ?

“Au départ, vos cheveux deviennent tout simplement plus sales, et le cuir chevelu devient plus gras”, explique Anabel. “Les conséquences sur le long terme peuvent être plus sérieuses. Un cuir chevelu qui n’est pas lavé suffisamment peut vraiment en pâtir d’un point de vue de la santé. Vous pourriez souffrir de démangeaisons, de pellicules, d’un excès d’huiles et d’irritations, ce qui peut avoir des conséquences sur vos cheveux, sachant que la santé du cuir chevelu est directement liée à la pousse des cheveux”.

Que se passe-t-il si vous lavez plus vos cheveux ?

“En général, il est idéal d’appliquer du shampooing tous les jours ou tous les deux jours. Cela permet de nettoyer et de protéger le cuir chevelu, tout en soutenant la pousse des cheveux”, confie Anabel. “Des shampooings fréquents permettent également de retirer les saletés du quotidien et les résidus de produits présents dans les cheveux”.

Combien de temps faut-il laisser entre deux lavages ?

D’après Anabel, nous devrions appliquer du shampooing au moins tous les jours ou tous les deux jours. “Cela étant dit, si laver vos cheveux plus souvent signifie que vous avez besoin de les coiffer à l’aide d’appareils qui créent de la chaleur, vous pourriez rencontrer des problèmes”, confie-t-elle. “Il s’agit de trouver un équilibre. En général, il est préférable de ne pas laisser plus de trois jours entre chaque shampooing”.

Il n’est dont pas possible d’entraîner ses cheveux à nécessiter moins de lavages ?

Malheureusement non. “Le cuir chevelu est constitué de peau et devrait recevoir autant d’attention que la peau du visage”, confie Anabel. “Des shampooings tous les jours ou tous les deux jours permettent de maintenir le cuir chevelu en bonne santé, et de se débarrasser des pellicules, de la sueur et des excès d’huile. Le shampooing retire également la poussière, la saleté et les résidus de produits. Les produits pour les cheveux sont similaires au produits de beauté. Vous ne laisseriez pas votre fond de teint ou votre blush à traîner sur votre visage pendant des jours, et vous ne devriez donc pas laisser des mousses coiffantes ou des laques sur vos cheveux pendant de longues périodes”.

Comment aider vos cheveux à rester propres plus longtemps entre deux shampooings ?

Anabel recommande d’utiliser un toner pour le cuir chevelu astringent et apaisant après le shampooing afin de réguler la production d’huile. Elle recommande le “Philip Kingsley Scalp Toner”, car il contient de l’hamamélis, qui permet d’absorber les excès d’huile, ainsi que des ingrédients antimicrobiens et anti-inflammatoires.

“Une fois par semaine, appliquez un soin intensif avant le shampooing”, confie-t-elle. “Je recommande notre Elasticizer. Il hydrate la tige du cheveu, et stimule ainsi son élasticité, sa force et sa brillance”.

“En plus d’un bon après-shampooing, appliquez un masque du cuir chevelu exfoliant sur le cuir chevelu. Ce dernier appréciera une exfoliation hebdomadaire, tout comme le visage”, continue-t-elle.

Enfin, Anabel recommande de n’appliquer de l’après-shampooing que sur la moitié inférieure et les pointes des cheveux. “Appliquer de l’après-shampooing sur les racines peut alourdir les cheveux et les rendre mous et plats”, explique-t-elle.

Plus on lave ses cheveux, plus on doit les laver… Est-ce bien vrai ?

“Non”, confie Anabel. “On s’habitue simplement à voir ses cheveux et son cuir chevelu avec une certaine apparence et une certaine texture. Je répète, traitez vos cheveux et votre cuir chevelu comme votre peau. Laver votre visage fréquemment ne signifie pas que vous devrez le laver plus souvent”.

Laver, puis sécher ses cheveux n’est pas exactement fun [Photo: Getty]

Voici quelques autres mythes à connaître, maintenant que les choses sont plus claires au sujet des shampooings…

Mythe : un rinçage à l’eau froide permet d’avoir des cheveux plus brillants

“Les rinçages à l’eau froide peuvent être revigorants, mais ne permettent pas aux cheveux d’être plus brillants, ni aux cuticules de se refermer”, confie Anabel. “En fait, un rinçage à l’eau peut même être mauvais pour vos cheveux, car il resserre les capillaires sanguins du cuir chevelu, et ceux-ci transportent les nutriments vers chaque follicule”.

Mythe : Les cheveux s’habituent quand on utilise le même shampooing

Vous pensez peut-être qu’il est nécessaire de changer de marque de shampooings de temps en temps, mais un shampooing ne s’arrête pas de fonctionner car vos cheveux s’habituent. “L’état et les besoins de vos cheveux ont probablement changé si votre shampooing cesse de vous donner les résultats souhaités”, explique Anabel. “Vous pourriez par exemple avoir coupé, teint, défrisé, lissé ou laissé pousser vos cheveux. La saison est peut-être différente, et l’air est plus humide, le soleil plus fort ou l’air plus sec. Votre état de santé ou vos taux d’hormones peuvent également varier à cause de maladies récentes ou de votre cycle menstruel”.

Mythe : les shampooings fréquents donnent des cheveux gras

Ça n’est pas vrai non plus. “Autant dire que vous vous salissez en prenant plus de douches”, confie Anabel. “Des cheveux propres semblent plus gras plus rapidement par rapport aux cheveux déjà gras ; c’est comme la saleté qui apparaît immédiatement sur des vêtements propres, alors qu’elle mettra plus de temps à apparaître sur des vêtements sales. C’est une question de perception personnelle”.

“Laver un visage gras ne vous donnera pas un visage plus gras, et le shampooing ne vous donnera pas un cuir chevelu plus gras non plus. Les hormones et le stress peuvent quant à eux stimuler la production d’huile”.

Marie Claire Dorking