Peut-on rééduquer son odorat après une Covid-19 ?

·1 min de lecture

L’anosmie (perte de l’odorat) est fréquente quand vous êtes infecté par le Sras-Cov2, comme après plusieurs autres infections respiratoires virales. Une fois l’infection passée, la perception olfactive revient spontanément dans 90 à 92% des cas (résultats obtenus sur une multitude de patients européens atteints de la Covid-19).
Afin de palier à ce handicap, le traitement habituel, pendant l’infection est le lavage des fosses nasales au sérum physiologique. Parfois, des corticoïdes (dérivés de la cortisone) sont prescrits par voie orale pendant 7 à 10 jours. Une étude clinique est en cours afin de vérifier l’intérêt de ce traitement.

Dans les semaines qui suivent l’infection ayant provoqué une perte d’odorat, certains médecins prescrivent de la vitamine B9 et B12 et la prise d’acide alpha-lipoïque. Mais il n’y a pas de preuve formelle d’efficacité de ce traitement. En outre, face à une anosmie post-virale, les docteurs ORL recourent à des exercices de rééducation olfactive, au
cours desquels le patient s’expose à une série d’odeurs familières 4 à 5 fois par jour. Ces derniers utilisent comme odeurs (sous forme d’huiles essentielles) les substances
suivantes : café, vanille, cannelle, thym, lavande, clou de girofle, coriandre, cumin, menthe et du vinaigre léger.

L’association de patients anosmie.org conseille un protocole de rééducation un peu différent, à pratiquer soi-même pendant 12 semaines. Il consiste à sentir (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Covid-19 : les enfants protégés par leur système immunitaire inné
6 façons douces de soigner les aphtes
Covid-19 et météo : un temps doux et humide favorise la transmission du virus
Coronavirus : les variants britannique et californien ont fusionné
Mini-trampoline : 6 exercices pour se muscler en douceur
Covid-long : quels sont les symptômes ?