Peut-on vraiment mourir de vieillesse ?

© Collage Getty Images

Les bras croisés sur le rebord de sa couette, éclairée par la faible lumière passant par la fenêtre de sa chambre écossaise, elle peine à garder les yeux ouverts. À son chevet, ses proches s’accrochent à chacune de ses respirations. Puis, plus rien. Un dernier râle, et sa vie s’éteint.

C’est ainsi que l’on pourrait imaginer le décès de la reine Elizabeth II, jeudi 8 septembre 2022, à en croire le document officiel dont les conclusions viennent d’être rendues publiques le jeudi 29 septembre 2022, qui précise l'heure du décès et les causes de celui-ci, comme le relaye la BBC.

Surreprésentée dans la culture populaire, cette image de mort naturelle, douce et exempte de toute maladie fait l’objet d’un mythe encore tenace. Lorsqu’il est question du décès d'une personne âgée, ou très âgée, diagnostiquée d'aucune pathologie (du moins publiquement), il est commun d’entendre que “cette personne est morte de vieillesse”. À l’image d’une bougie dont la flamme s’éteindrait au terme de son jaillissement. 

Christophe De Jaeger, docteur en médecine, physiologiste et...


Lire la suite

Plus de "Santé" :