PFAS : qu'est-ce que l’acide trifluoroacétique, ce polluant éternel retrouvé dans l'eau du robinet et certaines bouteilles ?

​​​​Les recherches autour des polluants éternels se multiplient. Les per et polyfluoroalkylés, plus connus sous le nom de PFAS, sont présents dans l’industrie depuis les années 1950 et se retrouvent dans la composition de nombreux objets du quotidien, comme les produits ménagers, les cosmétiques, les revêtements antiadhésifs, dans certains emballages plastiques ou dans l’eau potable.

Un rapport de Pesticide Action Network (PAN Europe), un réseau international d'organisation non gouvernemental (ONG), luttant contre l’utilisation des pesticides, alerte ce mercredi 10 juillet sur la présence d'acide trifluoroacétique, que l’on connaît sous l’abréviation TFA, dans 94% des échantillons d’eau du robinet analysés (issus de 11 pays de l’UE) ainsi que sur 63% des échantillons d’eau en bouteille.

Si, dans la plupart des endroits, le TFA n'est pas encore présent en quantités dangereuses pour la santé, (selon les connaissances actuelles) les auteurs précisent que face à son accumulation, la “marge de sécurité” est faible.

L'acide trifluoroacétique est “un produit de dégradation extrêmement persistant des pesticides PFAS et des gaz fluorés”, expliquent les auteurs. On le retrouve aussi bien dans des pesticides que dans des produits industriels et gaz réfrigérants. “Malgré sa présence généralisée dans les eaux du monde entier, il existe peu d'études sur les risques environnementaux et sanitaires”, peut-on lire dans le rapport.

Pendant longtemps, ce polluant est passé à travers les mailles du (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite