Philippe Bouvard : ce plan échafaudé par Jacques Mesrine pour le tuer

·1 min de lecture

Deux mythes réunis autour d'une histoire étonnante... Jacques Mesrine était pendant les années 1970 l'ennemi public numéro un. Alors que certains osaient le considérer comme un Robin des bois des temps modernes, les vols à main armée, les enlèvements et les meurtres commis par le criminel n'ont pas laissé le meilleur souvenir de lui aux Français. Si le criminel a bénéficié d'une renommée médiatique durant plusieurs années, il n'a pas toujours traité les journalistes avec bienveillance. En effet, en 1979, Jacques Mesrine a blessé par balle Jacques Tillier, journaliste pour Minute. Le journaliste n'a pas survécu à ses blessures.

Selon Philippe Bouvard, il n'aurait pas été le seul à être une cible pour le criminel. En effet, le patron mythique des Grosses Têtes aurait bien pu succomber à une attaque de Jacques Mesrine, a-t-il révélé dans l'émission L'heure du crime, en octobre 2015. Philippe Bouvard assurait à l'époque une chronique sur France Soir. Le journaliste n'avait pas sa langue dans sa poche au sujet du criminel. "J'avais consacré deux ou trois chroniques assez vengeresses à Mesrine pour protester contre le fait que cet ennemi public numéro 1, parce qu'il avait sorti un best-seller et qu'il savait manier la langue française, était devenu un maître à penser de la société française. C'était lui faire beaucoup d'honneur et ce n'était pas un exemple pour les jeunes", a révélé le journaliste.

En novembre 1979, Philippe Bouvard reçoit un appel très inquiétant. "Cette année-là, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles