Philippe Etchebest dévoile ce qu’il a “osé” offrir à sa femme Dominique Etchebest lors de leur rencontre

·2 min de lecture

Philippe Etchebest n’a pas peur de le dire : il ose tout. Ou presque ! Ses fans ne seront pas étonnés, eux qui ont l’habitude de l’observer dans Cauchemar en cuisine ou dans Top Chef… et de l’entendre dire ses quatre vérités aux apprentis cuisiniers. À l’occasion de la reprise de Top Chef, dont le deuxième épisode de la nouvelle saison sera diffusé sur M6 mercredi 17 février 2011 à 21h05 (puis chaque mercredi), le cuisto le plus célèbre de l’Hexagone a accepté de répondre aux questions de Femme Actuelle pour notre interview “Oser, pas oser.” Ce qu’il oserait dire aux autres chefs de l’émission (Hélène Darroze, Paul Pairet et Michel Sarran), l’épreuve la plus osée du programme, ce qu’il n’oserait pas dire à un candidat, la chose la plus osée de sa carrière, le métier qu’il oserait faire s’il changeait de vie, ce qu’il oserait dire à un jeune talent qui veut se lancer… Philippe Etchebest nous dit tout ! Le chef serait même à deux doigts de balancer les chef.fes qui ont osé dire s’approprier une recette qui n’était pas la leur, et jure qu’il ne l’a “jamais fait, jamais !” Puis lâche, mort de rire : “J’en connais qui l’ont fait, par contre, j’en connais plein. Je peux donner des noms ? J’ose, ou pas ?”

C’est toutefois lorsqu’il ose s’aventurer sur sa vie personnelle que Philippe Etchebest est le plus touchant. Ainsi, il avoue se rendre occasionnellement dans une célèbre chaîne de fast-food avec son fils, “après un match.” Le chef dévoile ensuite le plat qu’il a osé faire par amour. Surprise : il gagne haut la main la palme du romantisme. “J’ai osé faire un bouquet de roses en chocolat quand j’ai rencontré mon épouse”, nous glisse-t-il en évoquant sa femme, Dominique Etchebest, pour laquelle il a eu un coup de foudre dans… une boucherie. “À l’époque, elle ne l’était pas, bien sûr, mais c’est le premier contact que j’ai eu avec ma femme [...] Je lui ai offert ça, voilà”, dit-il avec le sourire. Avant d’ajouter : “Et ce que j’ai osé lui faire, c’est des ris de veau ! Premier (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite