• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Philippe Jaenada : découvrez un extrait de son nouveau roman, "Au Printemps des monstres", en lice pour le Prix Goncourt

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Vous avez envie de lire mais ne savez pas quels romans choisir parmi les 521 nouveaux romans parus en cette rentrée littéraire ? Pas de panique, suivez le guide. Nous vous avons déjà conseillé cinq romans formidables que nous avons ADORÉS et nous vous avons expliqué pourquoi il fallait absolument lire Le Voyage dans l'Est, de Christine Angot (ed. Flammarion) en lice pour les prix Goncourt, Médicis et Femina. Aujourd'hui nous vous proposons de découvrir "Au printemps des Monstres", un extrait du nouveau livre de Philippe Jaenada qui devrait vous donner envie de le dévorer (éd. Mialet Barrault, 752 p., 23 €).

Après le Prix Femina pour La Serpe, Philippe Jaenada revient avec un impressionnant pavé en lice pour le prix Goncourt, "un gros machin", comme il le qualifie lui-même, bourré de réjouissantes digressions dont il a le secret, et qui l'a occupé durant quatre ans. Durant quatre ans le romancier a en effet enquêté avec la minutie et la rigueur qu'on lui connaît sur l’enlèvement, en 1964, de Luc Taron, retrouvé mort à 11 ans, dans une forêt de la banlieue parisienne. Bonne lecture!

"Le plus difficile est de trouver par où commencer. C’est comme une forêt : on peut y entrer par où l’on veut, il suffit de choisir : par le sud ou par le nord ? l’ouest ? Ce n’est pas évident, mais cela revient probablement à peu près au même, du moment qu’ensuite on est dedans: l’essentiel est d’entrer. D’ailleurs, à la première page de l’Odyssée, on demande à la muse, la Muse, la fille de Zeus, on (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles