Philippe Katerine dévoile l'histoire de son tube «Louxor, j'adore»

·1 min de lecture
© Europe 1

Il aura fallu six albums très singuliers et 14 ans de carrière discrète à Philippe Katerine pour transformer l'estime des milieux branchés en succès auprès du grand public. Le changement au lieu soudainement en 2005 avec l'album Robots après tout et la sortie de son single Louxor, j'adore. Le titre devient le tube de l'année. Le chanteur délicatement barré raconte samedi au micro d'Isabelle Morizet l'histoire de cette chanson, à l'occasion de son invitation dans l'émission Il n'y a pas qu'une vie dans la vie.

>> Retrouvez les émissions d'Isabelle Morizet tous les week-ends de 13h à 14h sur Europe 1 ainsi qu’en podcast et en replay ici

Pour les paroles de Louxor, j'adore, Philippe Katerine s'est inspiré du DJ de la boîte de nuit de son adolescence en Vendée. "C'était au Louxor, à Clisson. Je crois que la boîte a fermé maintenant", se souvient-il. "Le DJ était un type qui coupait le son assez régulièrement. Il ne prévenait pas, mais il le coupait. Ce qui rendait les gens nerveux ! Mais évidemment, on ne fait pas un meilleur moteur que la frustration."

"Les gens me chantaient 'J'adore' dans la rue"

Ce passage soudain d'une carrière de niche au grand public ne semble pas avoir trop perturbé le chanteur. "A l'époque, on était un peu dans l'action, parce qu'avec mes camarades on faisait beaucoup de concerts", explique-t-il avec la nonchalance légendaire. "Le succès n'est pas un truc que j'ai recherché à tout crin. Ce que je recherche, c'est m'exprimer. C'est tout."

>> LIR...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles