Les Philippines sur le point de relever la majorité sexuelle à 16 ans

Anaïs Guillon
·1 min de lecture

Depuis près de 90 ans, l'archipel autorise les relations sexuelles avec des mineurs de 12 ans. Une législation qui a grandement participé à la hausse des violences sexuelles sur les enfants…

De nombreux associations de protection de l’enfance croisent les doigts. Aux Philippines, le Congrès doit voter dans les prochains mois une loi relevant la majorité sexuelle à 16 ans. Depuis 1930, le code pénal autorise les adultes à avoir des relations sexuelles avec des enfants de 12 ans, faisant de l’archipel l’un des pays où l’âge de la majorité sexuelle est le plus bas au monde. Une situation qui n’est pas sans incidence dans la lutte contre les violences sexuelles.

7 victimes de viol sur 10 sont des enfants

Aux Philippines, un viol est commis toutes les heures. Sept victimes sur 10 sont des enfants, et la grande majorité sont des filles, indique la sénatrice Risa Hontiveros auprès de l’AFP. À l’heure actuelle, les poursuites judiciaires sont rendues extrêmement compliquées puisque l’agresseur invoque l’excuse du consentement pour ne pas être poursuivi. Or, comme l’indique Rowena Legaspi, directrice générale de l’ONG Children’s Legal Rights and Development Center auprès de nos confrères, « Comment une fille de 12 ans aurait-elle pu être consentante ? ».

Pour certaines associations mobilisées depuis de nombreuses années pour relever l’âge de la majorité sexuelle, le projet de loi est une très bonne nouvelle. Le texte permettra de compliquer la défense des prédateurs sexuels. Il pourrait également avoir un effet dissuasif puisqu’il prévoit des peines de prison à vie.

LIRE AUSSI >> Consentement : le Haut Conseil...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Ce contenu pourrait également vous intéresser :