Phobies : comment parvenir à s'en débarrasser ?

·1 min de lecture

De nouvelles phobies ont vu le jour avec le Covid : la nosophobie, peur de tomber malade, ou l'haptophobie, la peur de toucher ou d'être touché. On parle aussi de plus en plus du "syndrome de la cabane", qui est la difficulté à sortir de chez soi après les confinements. "La crise que nous venons de traverser nous a imposé tout un ensemble de facteurs de stress : l'accès limité aux ressources en début de pandémie (masques, blouses, etc.), la peur liée à la contamination, pour nous comme pour nos proches, le sentiment d'isolement, les informations souvent floues voire contradictoires, les conséquences sur le plan économique... Par ailleurs, du fait de la durée longue et incertaine des mesures de confinement, un nouvel équilibre s'est constitué, indique le Dr Bourgognon, psychiatre. Il a fallu s'adapter à cette réalité dans laquelle plus rien ne fonctionnait comme avant, et où nous devions nous maintenir à distance les uns des autres. Cela fait plus d'un an maintenant que nous sommes fortement limités dans nos interactions sociales."

Le problème ? Ces facteurs de stress supplémentaires nous ont obligés à puiser dans nos ressources et ont généré anxiété, voire traumatisme chez certains. De plus, la distanciation sociale nous a en quelque sorte « désadaptés » à être en relation directe avec les autres. « Le fait de communiquer par écrans interposés et de porter un masque protège du regard de l'autre, constate encore le Dr Bourgognon, ce qui (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Dormir avec sa montre connectée est-il dangereux ?
9 gestes essentiels pour prendre soin de son coeur
Gastro : comment la soigner rapidement ?
Les téléphones équipés de la 5G ne présentent pas plus de risques pour la santé, selon les premiers tests
Dès 2022, la dépression post-partum fera l'objet d'un dépistage

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles