La photographe Pascale Arnaud, lauréate du Prix Picto de la Mode 2017

Baptiste Erondel
Sa série de photos s'intitule "Xiaodong", en référence au prénom de la jeune femme photographiée. / © Pascale Arnaud, lauréate Prix Picto de la Mode 2017

Cette cérémonie, dont c'est la 20e édition et qui s'est déroulée au Palais Galliera, récompense les photographes de mode émergents.

Le Palais Galliera, haut lieu de la mode, a accueilli lundi 9 octobre la 20e cérémonie de remise du prix Picto de la mode qui soutient les jeunes photographes de mode dans leur carrière. Le jury, présidé par Paolo Roversi, a désigné grande lauréate la jeune photographe française de 23 ans, Pascale Arnaud.

Un grain nostalgique

Originaire d'Aix-en-Provence, Pascale Arnaud est diplômée de l'école des Gobelins. Ce qu'elle aime, c'est la photographie de mode en extérieur ou "dans des lieux [qu'elle] trouve esthétiquement intéressants : grandes tours, paysages atypiques lors de voyages...". "Xiaodong", la série qui lui a permis de remporter ce premier prix, témoigne de son traitement de l'image particulier. "Xiadong avait toujours ce visage timide qui semblait sortir d'une torpeur trop longtemps enfouie dans une conscience qu'elle ne contrôlait que trop bien", explique Pascale Arnaud. En résulte des clichés mélancoliques, mystérieux, et teintés d'un grain nostalgique.

Des passants immortalisés

Les deuxième et troisième prix ont été respectivement remportés par Elsa & Johanna, et William Waterworth. Elsa & Johanna se sont rencontrées à New York alors qu'elles étaient encore étudiantes. Leur passion commune : observer les passants, et les immortaliser. William Waterworth, photographe anglais, a puisé son inspiration dans le travail de Peter Lindbergh et en a tiré des portraits en noir et blanc, croisant mode et documentaire.

Collections publiques

Le prix Picto de la Mode a été initié en 1998 par le laboratoire Picto. Sa vocation ? Soutenir les photographes de mode de moins de 35 ans dans le développement de leur carrière et l'émergence de leurs talents auprès des plus (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Qui est la photographe Paz Errazuriz ?
Le prix Picto de la mode du photographe de demain revient
Masahisa Fukase, les selfies avant l'heure
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro Madame