Photophobie : que cache cette hypersensibilité à la lumière ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la "photophobie" ne désigne pas une peur irrationnelle de la lumière, mais une hypersensibilité, voire une intolérance à celle-ci. Il ne s'agit pas d'une pathologie en tant que telle, c'est plutôt un ensemble de symptômes qui peuvent s'inscrire dans le cadre d'une pathologie oculaire, neurologique, ou psychologique.

"Nous sommes tous susceptibles d'être gênés lorsque l'on fixe le soleil, lorsque l'on sort d'une salle obscure après un long moment, ou lorsque l'on est au contact de surfaces réfléchissantes (eau, neige, sable, etc). Mais la gêne est transitoire et nos yeux s'adaptent rapidement. Les personnes photophobes, elles, ne supportent pas la moindre source de lumière - naturelle ou artificielle", indique le Dr Damien Gatinel, chirurgien ophtalmologiste et chef de service à l’Hôpital Fondation Rothschild. Le degré d'intolérance varie cependant en fonction de l’origine du trouble.

Quels sont les symptômes de la photophobie ?

Selon l'intensité du trouble, la photophobie peut induire un léger inconfort, ou des symptômes plus sévères, en fonction de leur cause :

une sécheresse oculaire ou un larmoiement excessif, une sensation de douleur / de brûlure au niveau des yeux, une sensation de fatigue plus importante que d'habitude, le besoin de plisser les yeux voire de les fermer complètement, ou une inflammation...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles