Photos – Brigitte Macron ultra-chic à l’Élysée : elle ose une blouse aussi bien élégante qu’inhabituelle !

Tout lui va ! Qu’elle soit en petite robe blanche ou en slim noir mixé avec un manteau ultra-flashy, Brigitte Macron impose son style à chacune de ses sorties officielles. Des looks irréprochables et ultra-pointus qui lui valent bien souvent le titre de Première dame la mieux habillée.

Si la femme d’Emmanuel Macron s’était plutôt faite discrète ces derniers temps, le mois de mars semble être des plus chargés. Après avoir assisté à l’inauguration du cinquième Café Joyeux dans le huitième arrondissement de Paris, Birigtte Macron a repris son rôle d’hôte d’exception sur le parvis du Palais de l’Élysée. Mercredi 11 mars, à l’occasion de la première journée nationale d’hommage aux victimes du terrorisme, l’ancienne professeure de Lettres s’est mise une fois de plus sur son trente-et-un pour accueillir le roi et la reine d’Espagne.

Pour ce déjeuner spécial, Brigitte Macron a troqué sa petite robe courte fétiche pour une tenue très classique et sophistiquée. Un total look noir qu’elle a pris le soin de décaler avec une blouse qu’on ne lui connaissait pas encore !

Brigitte Macron rivalise d’élégance : son nouveau sans-faute tendance et audacieux !

Sa silhouette longiligne emmitouflée dans une longue redingote noire au col italien et ses jambes fuselées soulignées sous un pantalon droit à pinces, la locataire du 55 rue du faubourg-Saint-Honoré a confirmé son statut de modeuse de haut rang. Si cet ensemble lui conférait une allure de working-girl ultra-branchée, Brigitte Macron a cassé son look monochrome avec une blouse à col jabot, véritable tendance mode printemps/été 2020. Un haut ravissant qui mettait en valeur son teint lumineux et le blond cendré de son carré long impeccablement brushé. Ce n’est pas la première fois que Brigitte Macron joue la carte de l’originalité dans le rayon des petits hauts. En janvier dernier, lors du lancement de la nouvelle édition des Pièces Jaunes, la First lady avait sensation en laissant dépasser le col lavallière de son chemisier blanc cassé

(...) Cliquez ici pour voir la suite