La phytothérapie fait-elle maigrir ?

La phytothérapie, ou médecine par les plantes, est une méthode naturelle qui séduit de plus en plus de personnes. Utilisée depuis des siècles pour soigner divers maux, elle attire désormais l'attention pour ses supposés bienfaits minceur. Cependant, les plantes peuvent-elles réellement aider à perdre du poids ? Examinons les effets de la phytothérapie sur la perte de poids et les plantes les plus recommandées.

Les plantes diurétiques : un soutien pour la rétention d'eau

Les plantes diurétiques, telles que le pissenlit, la prêle ou encore le fenouil, sont souvent recommandées en phytothérapie pour leur capacité à favoriser l'élimination des excès d'eau dans l'organisme. En aidant à réduire la rétention d'eau, ces plantes peuvent contribuer à une perte de poids temporaire. Toutefois, il est important de noter que cette perte de poids n'est pas liée à une réduction de la graisse corporelle, mais plutôt à une diminution de la rétention d'eau.

Les plantes coupe-faim : contrôle de l'appétit

Certaines plantes, comme le konjac et le fucus, sont réputées pour leurs effets coupe-faim. Le konjac, par exemple, contient des fibres solubles qui gonflent dans l'estomac, procurant une sensation de satiété. Cela peut aider à réduire la consommation calorique quotidienne. En limitant les fringales et en augmentant la sensation de satiété, ces plantes peuvent être des alliées dans un régime minceur, à condition d'être intégrées à une alimentation (...)

Lire la suite sur Closer

Ces 5 fruits et légumes qu'il faut éviter d'éplucher pour en tirer les bénéfices pour votre santé
Princesse Beatrice : cette ressemblance choc avec un membre de la famille royale que personne n’avait jamais remarquée
TÉMOIGNAGE. “Mon partenaire me trompe avec ma nièce, et ce n’est même pas le pire dans cette histoire”
Disparition de Jay Slater à Tenerife : un ancien policier critique les forces de l’ordre locales et pointe du doigt un indice "très étrange"
Cannes : un événement heureux vire au cauchemar après la mort soudaine d’un enfant de 4 ans