Cette pièce née au 19ème siècle sera un des must-have du printemps, les stars l'ont déjà adoptée

Valérie Boucomont
·2 min de lecture

Des podiums à la rue, le blazer est plus que jamais une pièce tendance. Lors de son apparition au 19ème siècle, il séduit par son confort inédit et son style novateur et devient un basique du vestiaire masculin. Très vite les femmes aussi se l’approprient et, depuis, il n’a cessé de se réinventer. Retour sur un succès vestimentaire jamais démenti…

Coup d’œil dans le rétro

Le blazer, célèbre veste longue à double boutonnage, mariage du veston traditionnel et de la veste de sport, est tellement populaire que son même son origine est très disputée ! Certains la font remonter aux années 1820 où il est alors porté par les associations sportives au sein des prestigieuses universités anglaises, notamment par la célèbre équipe de nautisme du St John’s College de Cambridge. Sa coupe élargie permet une liberté de mouvement inédite et il présente l’avantage de pouvoir être porté au-dessus de plusieurs couches de vêtements afin d'affronter le froid. Le nom « blazer » proviendrait tout simplement du verbe anglais « to blaze » qui signifie « flamber ». En effet, cette veste est à l’époque colorée et parfois dotée de larges rayures afin de distinguer les différents clubs d’aviron, de cricket, de tennis ou de golf.
Une autre version soutient que le blazer aurait trouvé naissance en 1837 au sein de la marine anglaise, faisant allusion à une visite de la Reine Victoria sur le navire HMS Blazer, le capitaine ayant fait revêtir pour l’occasion à son équipage des vestons croisés marine ornés de boutons en cuivre de la Royal Navy.
Au début du 20ème siècle, il devient unisexe avec les suffragettes qui l’utilisent lors des manifestations et apprécient, au-delà de son aspect pratique, qu’il symbolise aussi une prise de position féministe.

© Getty Images

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi